Ambassade et Consulat de Belgique en Turquie

La Belgique en Turquie

Bienvenue sur notre site web !

 

COVID-19 - Adaptation du fonctionnement de l'Ambassade et du Consulat général

La pandémie de COVID-19 et les restrictions mises en place par les autorités locales ont un impact sur le fonctionnement de l'Ambassade et du Consulat général. 

Consultez la page de l'Ambassade et celle du Consulat général pour connaître les modalités de contact. Pour contacter nos services, les e-mails sont à privilégier. 

Veuillez en outre tenir compte d'un délai supplémentaire pour le traitement de vos questions.

Nous vous remercions de votre compréhension.

 

COVID-19 - Restrictions de voyage

La pandémie de COVID-19 a également des conséquences sur les voyages entre la Belgique et la Turquie.

Voyages à destination de la Belgique

  1. La Turquie est actuellement considérée comme une zone rouge par les autorités belges. Les personnes ayant la nationalité d'un pays de l'UE/de l'espace Schengen ou ayant leur résidence principale dans l’un de ces pays peuvent voyager de/vers la Belgique depuis la Turquie, bien que cela soit fortement déconseillé.

  2. L’interdiction des voyages non-essentiels vers la Belgique n’est plus applicable aux voyageurs pouvant attester par un certificat de vaccination d’une vaccination complète avec un vaccin approuvé par l’Agence européenne des médicaments, avant leur arrivée sur le territoire. Pour plus d'informations concernant la reconnaissance des vaccinations effectuées à l'étranger, consultez les questions fréquemment posées

  3. Les personnes, qui ne disposent pas d'un certificat de vaccination reconnu, doivent prouver le caractère essentiel de leur voyage en Belgique. Vous trouverez plus d’informations sur les voyages essentiels ici.

  4. Les personnes qui ne résident pas en Belgique doivent effectuer un test  PCR ou antigénique avant leur départ. 

  5. Vérifiez toujours auprès de votre compagnie aérienne si vous devez effectuer un test PCR / test rapide d'antigène avant votre départ (ceci dépend de votre lieu de résidence, votre pays d'origine / de transit / de destination). 

  6. Vérifiez les exigences de quarantaine et de test en Belgique.

  7. Pour plus d'informations consultez les questions fréquemment posées 

Voyages à destination de la Turquie

  1. Les personnes agées de 6 ans et plus se rendant en Turquie doivent remplir un formulaire électronique d’entrée en Turquie endéans les 72 heures précédant leur départ. Cette obligation ne s’applique pas aux passagers en transit.

  2. Les personnes pouvant attester d’un certificat de vaccination complet datant au moins de 14 jours, d’un certificat de guérison valide, d’un test PCR négatif de moins de 72 heures ou d’un test antigénique négatif de moins de 48 heures sont exemptées de quarantaine à leur arrivée en Turquie

  3. Les enfants de moins de 12 ans ne doivent pas présenter ces documents et sont exemptés de test pour entrer sur le territoire turc.

  4. Un code HES (du nom de l’application « Hayat Eve Sığar ») personnel est automatiquement attribué aux personnes qui ont rempli le « Formulaire d’entrée en Turquie ».

  5. Ce code peut être exigé dans certains lieux publics tels que les centres commerciaux, les restaurants et les hôtels. Le code HES est également requis pour tout voyage en avion, en bus ou en train entre deux villes.

Les personnes qui sont diagnostiquées positives au COVID-19 ou les personnes ayant été en contact avec une personne positive doivent respecter une période de quarantaine. L’Ambassade ou le Consulat général ne peuvent pas intervenir pour écourter la durée de la quarantaine.

Informez-vous

Pour obtenir les dernières informations, veuillez consulter régulièrement :

Nous actualisons régulièrement ces documents avec les dernières informations dont nous disposons.

Pour toute question complémentaire, vous pouvez nous contacter par e-mail à l’adresse ankara@diplobel.fed.be ou istanbul@diplobel.fed.be. Consultez aussi régulièrement notre page Facebook.

 

Actualités

20 jan

Ce jeudi 20 janvier, Dorien Nijs prendra le train en direction de Strasbourg et du Parlement européen où elle y présentera en séance plénière (21 et 22 janvier) les recommandations de la Belgique, issues des panels citoyens, dans le cadre de la Conférence sur l'avenir de l'Europe. Sophie Wilmès, en tant que ministre des Affaires européennes, sera présente à la gare de Bruxelles-midi ce matin pour lui faire part de son soutien et lui souhaiter bonne chance.

24 déc

Déclaration de: Allemagne, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Estonie, France, Italie, Lituanie, Norvège, Pays Bas, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Suède.

17 déc

Face à son passé colonial en Afrique centrale, la Belgique a décidé d’entamer un nécessaire parcours de recherche, de vérité et de mémoire. Le projet de recherche concernant la ségrégation subie par les métis issus de la colonisation belge dans le cadre de la mise en œuvre de la résolution parlementaire ‘Métis’ se déroule en deux phases.

10 déc

À l’occasion de la Journée internationale des droits humains, la Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès et la Ministre de la Coopération au développement Meryame Kitir réitèrent l’engagement de la Belgique en faveur de la protection et la promotion de tous les droits humains pour tous.

06 déc

La Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès a décidé d'accorder une contribution volontaire de 400.000 euros à l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) pour un programme de lutte contre le trafic d’armes illicites en Macédoine du Nord. Le trafic d’armes illicites en provenance des Balkans reste un sujet de préoccupation majeure pour la Belgique en vue de garantir la sécurité en Europe et dans la région.